Projet : Macadam
Client : Europan 12
Date : 2013
Lieu : Saint-Herblain (44)
Type : Concours
Equipe : Nicolas Rondet, Pierre Teisseire (Montagne) et Sarah Mwadia-Mvita
Mise en page : Pierre Manas
Traduction : Pierre Buhannic
Statut : Non retenu

 
 
 
 
 
 
 
 

Saint-Herblain est situé dans la périphérie nantaise, dilué dans le grand territoire intercommunal et tourné vers Atlantis, la centralité commerciale de la banlieue ouest. Le quartier de Preux porte les germes d’une réflexion durable dès sa conception, mais sa voirie est dessinée pour les usages automobiles et les contraintes circulatoires. Si le lotissement est la prémisse de la "vie mobile", le surdimensionnement des espaces de voirie est alors le stigmate de la "ville franchisée".

L’idée du projet porte sur une nouvelle écologie urbaine à introduire. Affecter des nouvelles qualifications aux espaces de voirie vise à développer de nouveaux usages et de rendre l’espace urbain de Preux plus plastique et adaptable.

L’analyse typologique de la voirie a mis en avant quatre espaces d’intervention : l’espace de voisinage de proximité, le parking augmenté, la centralité partagée et la rocade négociée. Doter de nouvelles identités à ces espaces permet de transformer progressivement le "tout automobile" par de nouveaux usages urbains durables.

La hiérarchisation des différents espaces permet de calibrer les propositions d’intervention. La compacité des formes, la densité de population et l’intensité urbaine ne sont permises que par des usages partagés et durables du parc foncier. Les nouvelles trajectoires résidentielles envisagées transforment les formes constructives existantes.

La typologie urbaine et les architectures renouvelées ont vocation à soutenir des expérimentations sociales et urbaines, décloisonnant alors le lotissement et l’identifiant plus fortement dans le grand espace métropolitain nantais.